La valeur des objets

Publié le par Richard GOSSIN

La vague écolo qui se lève tente de mettre à mal un phénomène désormais bien installé qu'on appelle la société de consommation. Le développement du marketing allié à une certaine obsolescence programmée nous incite à dépenser toujours plus. S'il est vrai que faire du shopping fait parfois du bien au moral, la contrepartie est qu'il fait mal au portefeuille. Et dans les cas les plus extrêmes, c'est la banque qui va devoir arrêter la récréation.

Ce phénomène est globalement connu de tous. Faut il pour autant se la jouer minimaliste et vivre de manière monacale ? A moins de devenir écolo intégriste subitement ca semble difficile de se remettre en cause à ce point. En revanche, il est tout à fait possible de regarder les impacts de ses dépenses et d'améliorer sa consommation en s'attachant à la valeur des objets. Car tous les objets ont une valeur.

La valeur des objets : la fonte va durer très longtemps

La valeur des objets : la fonte va durer très longtemps

Et sans savoir ce qu'on possède, rien de plus facile que de tout laisser pour rien. Comme exemple, regardez la frénésie des ventes sur les sites d'annonces et les brocantes. Nombres d'objets neufs ou quasi neufs sont revendus tout juste achetés. Les soirs des brocantes, il faut regarder le sourire des vendeurs. Super, j'ai vendu pour 150 euros. Sauf que la valeur des objets valaient juste 10 fois que le prix vendu. 

Pire encore, certains objets comme des vêtements vendus à bas prix en occasion sont rachetés quelques temps après au prix fort en boutique. Est-ce vraiment la société de consommation qu'il faut blâmer ?

Pour moi c'est juste du bon sens et de l'intérêt à porter aux objets que vous possédez. Cette absence de connaissance sur la valeur des objets va même plus loin lors des héritages lorsque tout le patrimoine parental est liquidé sans savoir. Les objets couteux sont distribués dans la même catégorie que le tout venant.

Moralité quelques connaisseurs se régalent et font de la plus value sur le dos des peu regardant. Il n'y a qu'à voir la quantité de meubles massifs faits pour durer plusieurs siècles et revendus 2 fois rien pour acheter des meubles de mauvaise qualité au design qui sera dépassé dans six mois pour comprendre que la valeur des objets n'est pas au centre des intérêts.

Ce besoin constant de tout renouveler en rachetant la même chose plus tard fait bien fonctionner l'économie mais appauvrit considérablement ceux qui pratiquent ce jeu.

Alors avant de chercher à tout vendre, posez vous simplement avant la question de combien ca vaut ?

Publié dans discussions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article