Qu'est-ce qu'un fonds euros

Publié le par Richard GOSSIN

Ce placement considéré sans risque et qui était doté d'un rendement correct se retrouve confronté à la baisse de ses rendements. Afin de savoir de quoi il s'agit, nous allons déjà expliquer ce qu'est un fonds euros, les modifications récentes qui ont été apportées et ensuite, faut-il y placer son argent.

Zoom sur ce placement si apprécié.

1 Qu'est-ce qu'un fonds euros ?

Les fonds en euros d’une compagnie d’assurance vie sont des fonds directement gérés par les assureurs pour le compte des assurés. Ces fonds sont composés majoritairement d'obligations d'états et d'entreprises très solides. Selon les fonds, il faut ajouter un peu d'immobilier, d'actions et des liquidités.

Ces activités financières génèrent des profits que l'assureur reverse à hauteur de 85 % au minimum à ses assurés. La loi autorise la compagnie d’assurance à mettre de côté une partie de ces profits pour les utiliser dans les années moins favorables. Les intérêts versés sont réinjectés dans le contrat ce qui génère des intérêts sur les intérêts les années suivantes. C'est l'effet cliquet. Ajoutez une garantie sur votre capital et vous comprendrez pourquoi les fonds euros plaisent.

Il s'agit donc d'un support fiable puisque les émetteurs payent leurs emprunts dans la majorité des cas (voir l'article qu'est-ce que le risque), liquide puisque vous pouvez récupérer votre argent à tout moment et garantit par l'assureur tant que la compagnie ne fait pas faillite.

 

Qu'est-ce qu'un fonds euros : ciel bleu sur votre épargne ?

Qu'est-ce qu'un fonds euros : ciel bleu sur votre épargne ?

2  Les changements

Les fonds euros pèsent 1 300 milliards à ce jour et on imagine aisément que cela attire les convoitises. Quelques articles évoquent ouvertement l'idée que la loi SAPIN 2 a été créée pour produire un transfert des fonds euros vers d'autres supports et protéger les assureurs d'une éventuelle faillite au détriment des épargnants.

 

Il y a certainement un mix de plusieurs raisons que nous connaitrons un jour mais pour le moment, voici ce qu'on peut dire. Le monde continue de changer et ce placement évolue à travers ce qui le compose. Tout d'abord, comme précisé ci-dessus, les fonds euros sont majoritairement composés d'obligations. Et sur ce point le paysage a bien changé. Les taux directeurs de la Banque Centrale Européenne sont passés de 3,75% le 15 octobre 2008 à 0% le 16 mars 2016.

D'une part, ces taux directeurs impactent directement la valeur des obligations déjà achetées (la valeur des obligation en portefeuille augmente) et d'autre part, cette baisse vient faire baisser le rendement des nouvelles obligations émises.

Les taux de la BCE

Les taux de la BCE

Regardons avec un exemple les impacts sur les rendements du fonds en laissant de côté la valorisation des obligations. Si vous mettiez en portefeuille une obligation à 10 ans émise par la France le 19 octobre 2000, la France vous reversait 5,35% d'intérêts durant les 10 années de validité de l'obligation. Ces rendements servis par les pays emprunteurs se sont étalés durant toute la vie de l'obligation ce qui a fait de bons rendements lorsque l'inflation a baissé.

Si vous mettez une obligation identique en portefeuille le 19 octobre 2016, la France va vous reverser 0,3 % d'intérêts durant 10 ans. Il est donc aisé de comprendre que les fonds euros qui possèdent des Obligations Françaises à 10 ans vont servir des rendements à 0,3% auquel il faudra soustraire les frais de gestion de l'assureur, soit un rendement inférieur à 0 sur ce type d'obligations.

Vous avez donc compris maintenant pourquoi les fonds euros ne distribuent plus le même rendement.

Le gérant du fonds, conscient de cette situation, a acheté d'autres obligations (à 30 ans par exemple) pour panacher le fonds et générer du rendement pour conserver l'attrait du fonds euros. Mais toutes les obligations de bonnes qualités ont suivi cette tendance et il faut bien constater qu'elles ne rapportent plus beaucoup aujourd'hui.

Deuxième changement sur la garantie de votre capital. Ici aussi une nouveauté. L'assureur Generali Vie qui distribue des contrats en France  vient d'annoncer que la garantie sera désormais brute des frais de gestion. Sur les nouveaux contrats, la garantie est amoindrie tous les ans des frais que vous payez. Votre pécule est protégé au maximum au départ et perd sa protection au fil des années. Si les frais sont de 1% par an, votre pécule sera garanti à 90% dans 10 ans. La garantie n'est plus totale. Allez vous accepter de retrouver 9 sur les 10 que vous avez placer au départ en cas de pépin ? Il reste à voir si les concurrents vont faire de même.

Dernier changement. Les fonds de votre assurance vie pourront être bloqués trois mois renouvelables autant de fois qu'il le faut sur demande du Haut conseil de stabilité financière qui dépend du ministre des finances. En clair votre argent peut être pris en otage pour les pouvoirs publics.

 

3 Faut il en avoir

En avoir ou pas dépend de votre situation et de vos objectifs. Indéniablement, des risques sur ce placement se sont installés. Même si les taux vont remonter un jour, les perspectives sont peu réjouissantes sur le plan du rendement pour le moment. La recherche de rendement, même avec l'effet cliquet, ne passe donc plus par ces supports actuellement. Si vous souhaitez faire fructifier votre épargne, il faut vous orienter vers d'autres placements. Dans un monde qui bouge, il faut savoir s'adapter et être mobile sur ses placements. Il est tout à fait possible de souscrire ce placement mais pour des raisons pertinentes et en connaissances des risques qu'il contient actuellement.

Alors qu'allez vous faire ?

Publié dans Placements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article