Mon pire ennemi c'est moi

Publié le par Richard GOSSIN

Voici un trait de caractère propre à chacun qui illustre souvent les difficultés que nous rencontrons dans la vie et surtout dans la gestion de notre argent.

En effet que ce soit dans le sport ou dans la gestion de vos projets vous allez faire des blocages qu'il faut surmonter pour réussir. Dans le cadre de la gestion d'argent, vous retrouvez souvent des personnes qui nourrissent une foule de projets passionnants. Ces projets ne seront jamais concrétisés. Les raisons sont nombreuses : la peur, le doute, le comment je m'y prends, etc... Il y a pleins de raisons qui font que ces beaux projets ne voient pas le jour.

En plus de toutes ces raisons il y en a une qui est majeure : c'est que mon pire ennemi c'est moi.

Car s'il est facile de juger les autres, les conseiller, leur dire ce qu'il faut faire, c'est très différent pour sa personne. Car moi ce n'est pas pareil que les autres. Il faut ajouter qu'entre moi et moi il n'y a le regard de personne.

Après tout, si je me lâche coté financier et que je fais n'importe quoi, qui le verra ? L'argent tabou est un ami de ces situations. Situations qui conduisent souvent à stagner au niveau financier puisqu'il faut sans cesse remblayer le trou d'argent qui s'est creusé.

Mon pire ennemi c'est moi

C'est bien sur une source de frustration énorme de ne jamais pouvoir concrétiser ses projets, mais c'est la réalité et il faut l'affronter pour commencer à trouver un début de solution. 

Au delà de l'aspect psychologique, une bonne organisation et vouloir réussir ses projets est un bon début de solution. A travers les coachings que j'ai mené, j'ai pu constater deux types de personnes. Celles qui se laissent porter et vont conduire leur projet en suivant respectueusement les consignes et celles qui résistent coûte que coûte au changement. Dans le second cas, l'atteinte des objectifs est plus long voire impossible.

Pour atteindre des résultats que l'on ne peut atteindre seul, il faut se résoudre à suivre des consignes et des directives que nous n'aurions pas pu mettre seul en place. Et c'est là un exercice bien difficile pour quelques uns. Avec des excuses ou pas, ils refusent coûte que coûte de se plier aux règles qu'ils souhaitent pourtant.

Et c'est là où mon pire ennemi c'est moi. Ces personnes veulent des solutions mais ne les appliquent pas. Il faut continuer ce qui nous fait du mal c'est-à-dire dépenser l'argent qu'on n'a pas dans le cas du coaching financier.

Dans le premier cas, l'atteinte des objectifs est plus rapide. Suivre la nouvelle règle sans penser à la changer ou à tricher. C'est donc bien le moyen de se débarrasser de son pire ennemi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article