Mettre les krachs et autres crises boursières à profits

Publié le par Richard GOSSIN

Après la hausse des marchés de 2019, voici un sujet qui défraie la chronique. Vous aviez 100 000 euros de placé en bourse au 1er janvier, ils viennent de perdre 37% soit 37 000 Euros de perdu en un peu plus de 2 mois.

Cette situation qui revient régulièrement donne des sueurs à beaucoup de monde. Oui la bourse n'est pas un long fleuve tranquille. Il y a des hauts, des bas, des creux, des bosses, peu importe comment vous le percevez mais ce qui est sur c'est que la valeur de vos placements bouge en permanence. C'est la base de l'exercice et c'est aussi ca qui en fait sa richesse.

Si aujourd'hui vous perdez 37% c'est que vous êtes entrés sur les marchés au plus haut sans vous soucier de savoir si les marchés étaient chers. Et c'est souvent le même cas qui se présente. Après un moment de bonnes performances, quelques uns attirés par les gains se décident à rentrer sur les marchés financiers en pensant gagner vite et beaucoup sans trop savoir comment ca marche.

Sauf que... Quand on ne connait pas le mode d'emploi de quelque chose c'est parfois délicat de le faire fonctionner.

Mettre les krachs et autres crises boursières à profits

Si on regarde l'image autrement, celui qui a perdu 37% a peut être déjà gagné 50%. Cela va amoindrir sa performance bien sur mais il reste largement gagnant. 

Sous un autre angle encore, celui qui achète aujourd'hui va acheter la même entreprise qu'il y a deux mois mais 37% moins cher. Alors bien sur acheter aujourd'hui en pleine panique ca fait peur. Et c'est là tout l'impact psychologique des crises. Tous les risques sont surmédiatisés.

C'est la catastrophe à grande échelle et la fin du monde est proche.

Pourtant si on regarde à horizon deux ou trois ans plus loin, ces sociétés dont le cours de bourse est massacré restent rentables dans le temps.  Mieux encore, plusieurs d'entres elles finiront l'année avec des bénéfices en croissance ce qui augmentera le dividende pour l'année prochaine.

La crise boursière permet donc d'acheter de belles sociétés à un prix bien inférieur à celui dont on pourrait bénéficier lorsque tout va bien. Il faut donc se réjouir de pouvoir acquérir la même chose bien moins cher qu'en temps normal et non pas se laisser guider par la morosité ambiante.

Mais quand se lancer alors que la crise est à son paroxysme ? Personne ne sait jamais à l'avance combien de temps durent les Krachs ni l'intensité de la baisse. Ce sera peut être -40%, -50% ou moins 60%.

Dans ces cas vous pouvez investir progressivement. Je rentre à partir de telle baisse de prix et je continue tant que ca baisse. Une fois vos actions en portefeuille, probablement que le prix baissera encore certainement car on n'achète jamais au plus bas et on vend jamais au plus haut mais à horizon plusieurs années il devrait remonter significativement. 

Et c'est ainsi que vous aurez mis le krach à profit. Vous aurez acheté moins cher lorsque tout le monde aura été craintif.

Ce scénario est valable pour de belles entreprises dont l'activité n'est pas menacée par la crise en cours. Il faut toujours avoir en tête qu'une entreprise peut faire faillite et votre argent sera intégralement perdu si vous avez investit dessus. L'investissement en action comporte donc des risques majeurs et comme on dit toujours les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Il faut donc bien analyser et bien comprendre ce que l'on fait avant de se lancer.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article