Les Opcvm

Publié le par Richard GOSSIN

Il s'agit de l'acronyme des "organismes de placement collectif en valeur mobilières" qui est le terme exact et que l'on retrouve sous le terme d'UC dans les assurances vie. Mais de quoi s'agit il ?

L' OPCVM  représente un portefeuille dont un gérant assure le fonctionnement et la performance. En clair, il achète des actions, des obligations, des monnaies ou autres instruments financiers et cherche à gagner de l'argent avec.

Les OPCVM se trouvent sous deux formes : les SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable) et les FCP (Fonds Communs de Placement). Pour distinguer brièvement les deux, l'investisseur devient actionnaire dans une sicav et dans le second cas, il devient porteur de parts. Les différences entre ces deux formes sont juridiques et ce n'est pas l'objet de l'article puisque nous allons les regarder sous l'œil de la performance.

Pourquoi et comment investir

Un investisseur que ce soit un particulier ou une entreprise va chercher à détenir un OPCVM pour gagner de l'argent. 

Vous pouvez investir via votre compte titre ordinaire , PEA (suivant l'exposition aux valeurs) ou sur votre assurance vie si elle propose des OPCVM. Le but ce cet investissement est de gagner de l'argent via la gestion d'un gérant qui va investir les marchés financiers pour votre compte.

OPCVM : vous pouvez récolter les fruits d'une bonne gestion

OPCVM : vous pouvez récolter les fruits d'une bonne gestion

Vous ne vous occupez de rien. Le gérant va placer les fonds que vous allouez et est chargé de les faire fructifier.

Attention, Il faut bien comprendre qu'il n'y a aucune obligation de résultat. Si on vous promet 5% de rendement et que le fonds fait -10%, c'est que vous avez mal investit. Il est donc impératif de savoir sur quelle classe d'actif le gérant intervient.

Les actions, obligations ou monnaies ne vont pas se comporter de la même manière et les risques ne sont pas les mêmes selon les classes d'actifs. Lorsque les investissements sont majoritairement des actions, il faut s'attendre à des variations du prix de vos parts à la hausse comme à la baisse. Quand les marchés actions corrigent et perdent 30%, le prix de votre part devrait suivre le mouvement voire l'amplifier.

Certes, la gestion est confiée à quelqu'un qui s'en occupe mais rien ne vous garantit qu'il soit bon et rien ne vous garantit non plus que les marchés sur lesquels il investit ne vont pas s'effondrer. Les mauvaises surprises ne sont donc pas rares ce pourquoi il est recommandé d'investir sur une durée la plus longue possible pour que le fonds absorbe dans les durée les corrections qui peuvent subvenir.

Placer dans un OPCVM et voir la valeur de la part s'effondrer de 30% 2 ans après peut mettre les nerfs à vifs. Ces situations ont amené l'AMF (lisez bien l'article en cliquant sur le lien précédent) à mettre en place une échelle de risque que vous devez consulter avant d'investir. Les risques vont de 1 pour peu risqué à 7 pour très risqué. Bien sur, moins c'est risqué moins ca rapporte, cela oriente rapidement ceux qui cherchent des performances et se retrouvent avec des placements à risques.

Conclusion : il est toujours agréable de savoir que quelqu'un va gérer activement votre argent pour vous. Dans la réalité, il faut comprendre que les gérants ne sont pas tous égaux et sont dépendants des conditions de marchés. Il vous appartient donc de bien comprendre ce sur quoi vous allez investir faute de quoi vous allez au devant de surprises qui ne sont pas toujours à votre goût. Si vous ne comprenez rien, passez votre chemin, c'est le moyen le plus sur de ne rien perdre.

Publié dans Placements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article