Plan d'épargne entreprise

Publié le par Richard GOSSIN

Voici un placement qui peut vous être proposé si vous êtes salariés et que l'entreprise l'a mis en place. Détaillons ce placement avec les avantages qu'il procure et les risques associés.

 

Plan d'épargne entreprise

Plan d'épargne entreprise

Le plan d'épargne entreprise ou PEE peut se décliner en PEI (interentreprises) ou PEG (plan d'épargne groupe). Ce placement s'alimente avec l'intéressement et la participation que l'entreprise vous reverse en fonction de ses résultats. Vous pouvez soit prendre votre argent en payant les impôts, soit le placer sur ce plan à la fiscalité avantageuse (le document joint est bien réalisé).

Il est également possible de verser de l'argent de manière volontaire sur ce placement, de transférer des sommes d'autres plans d'épargne salariale ou les sommes d'un Compte Epargne Temps.

Parmi les avantages, l'abondement. L'entreprise verse de l'argent sur votre compte épargne dans la limite de 3 fois le montant que vous avez versé et un maximum de 3138,24. (La somme est majorée à 5021,18 si vous investissez dans des actions ou des certificats d'investissements de votre entreprise).

En clair, vous investissez 100 euros, l'entreprise peut créditer votre PEE de 400 euros (100 de vous, 300 qui viennent de l'entreprise). L'opération est réalisable tous les ans.

La contrepartie de cette épargne est qu'elle est bloquée au minimum 5 ans. Il faut donc prévoir ce délai dans la gestion de votre argent.

Il existe des cas de déblocages anticipés de votre épargne dont certains sont prévisibles afin de pouvoir jouer dessus. Mariage et divorce, conclusion d'un Pacs (ou dissolution avec la garde d'un enfant au moins), le 3ème enfant qui arrive dans le foyer, vous devenez surendetté, vous quittez l'entreprise. Avec un seul de ces motifs, vous pouvez récupérer tout l'argent qui est bloqué.

Au chapitre des cas plus imprévisibles. L'invalidité ou le décès du conjoint (marié ou pacsé).

La demande de déblocage anticipée doit intervenir dans les 6 mois suivant l'événement ou à tout moment pour les cas de rupture du contrat de travail, décès, invalidité et surendettement.

Bien sur, il est toujours aisé de savoir comment récupérer son argent mais il peut être intéressant de laisser cet argent sur ce placement.

Il faut savoir laisser mûrir son argent pour le cueillir à point.

Il faut savoir laisser mûrir son argent pour le cueillir à point.

C'est ici qu'il falloir regarder sur quoi cet argent est placé. Si vous faites parti d'un groupe coté en bourse, le groupe vous proposera des actions de la société avec tous les avantages et inconvénients que cela procure. Du côté des avantages, la société fonctionne bien et offre des dividendes tous les ans. Votre Plan d'épargne va donc se bonifier avec des dividendes tous les ans et le montant de votre épargne se trouve corrélé au cours de bourse de la société. Le cours de bourse de la société monte, votre épargne monte.

A contrario, il y a une crise boursière, votre épargne suit la baisse du cours du l'action.

Il arrive que des sociétés perdent 90% de leur valeur ou pire. Ce Plan d'épargne Entreprise fait de vous un actionnaire. Ce sont donc ces règles qui s'appliquent à votre placement.

Si votre Plan d'épargne ne repose pas sur une société cotée, il faut étudier les supports sur lesquels il repose. Cela peut aller d'un support monétaire avec une faible volatilité à un support composé d'un panier d'actions dont la valeur va jouer au yoyo. Il convient donc de savoir sur quoi votre argent est placé pour prévoir ce qui peut arriver.

Et c'est surtout cette partie sur laquelle il faut être attentif. Il ne suffit pas d'avoir un abondement et une enveloppe fiscalement avantageuse. Si le placement s'écroule, les bénéfices du plan s'estompent.

A l'inverse, lorsque le placement s'apprécie, la fiscalité et l'abondement vont créer un levier. C'est bien ce qui fait l'attrait du PEE.

Publié dans Placements

Commenter cet article